L’art du détournement publicitaire #2 : Decapitator

L’art du détournement publicitaire

Qu’ils soient issus des mouvements activistes anti-publicitaires ou des pratiques de street-art, qu’ils soient dessinateurs, éditeurs, ou encore humoristes, qu’il soit, comme Claude Closky, artiste reconnu et exposé, tous ont choisi de créer avec comme matière première : la publicité.

Certains la combattent avec vandalisme, d’autres s’en inspirent pour écrire et composer. Certains s’amusent à la plagier avec humour et grossièreté, d’autres la défigurent, la déchiquettent et la transforment avec violence et esthétisme.

Si la publicité déchaîne les passions à travers le monde, c’est certainement parce qu’elle est au fond la métaphore la plus visible et la plus juste d’un capitalisme sauvage et dominant.

Après le détournement de samples, voici une série autour de l’art du détournement publicitaire.

Episode 2 : Decapitator

L’artiste anglais Decapitator transforme des publicités existantes grâce à la retouche numérique. Sa passion est, comme son nom l’indique, de décapiter les figures humaines des publicités. Après avoir minutieusement retouché numériquement les images publicitaires, il réimprime les morceaux modifiés et les colle sur les affiches originales. Il est intéressant de remarquer qu’il détourne les outils traditionnels de la publicité, les logiciels de retouches numériques, pour réaliser ses actions. A la lecture d’une interview trouvée sur le webzine « Juxtapoz », on comprend que Decapitator ne se prend pas au sérieux. Son art semble être un joyeux exutoire. Mais une chose frappe particulièrement, c’est le dialogue qu’il semble entretenir avec la publicité. « I look at them, they look at me… They’re begging for it. They want me to put them out of their misery, so I do it. I do it for them.» Cette réponse ironique sur les raisons qui le poussent à décapiter numériquement les modèles des publicités semble toutefois montrer l’envie d’action militante face à la misère publicitaire.

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.