Grillé! #7: Suprême NTM & Serge Gainsbourg vs. Frédéric Chopin

Commençons par un cas classique, un cas “d’école”. Un morceau de musique classique (donc libre de droits), un sampleur, un groupe de hip-hop mythique… hop, un morceau de plus pour l’album. Plus qu’a rajouter des paroles inoubliables et hautement philosophiques: « J’t'explique c’que j’kiffe… »

L’original: Le sample:
samplé à partir de 0:04 sample dès le début

Remontons maintenant à une époque où le sampler n’éxistait pas, 1969. Dans cette année qu’il qualifiera d’«érotique», Serge Gainsbourg écrit une chanson en l’honneur de sa nouvelle flamme: Jane Birkin. Inspiré par le génie de Chopin, Gainsbourg repique un bout du prélude, l’arrange à sa façon, rajoute la voix de Jane B… hop, un morceau de plus pour l’album.
Est-ce une reprise? Pas vraiment: on ne retrouve qu’un passage du morceau original, et puis il est vendu sous un autre nom, avec des paroles différentes… Non, on peut dire que l’esprit du sampling est déjà présent à cette époque, bien que les moyens techniques aient changé. Redécouvrir un morceau obscur, en extraire la substantifique moelle, réactualiser et y rajouter sa patte… c’est ca, le sample.

La reprise:
repris à partir de 0:12

About Chrales

Iznogoud

3 Comments

  1. Isidore

    Gainsbourg escroc…
    Il s’est souvent inspiré des grands compositeurs classiques.
    Démonstration :
    http://www.curiosphere.tv/video-documentaire/30-artetculture/106318-reportage-anton-dvorak-la-symphonie-du-nouveau-monde

  2. FédérationFrançaise

    @Isidore: si c’était un escroc il ne se serait pas venté de s’être inspiré de ces grands compositeurs.. à l’inverse de tous les incultes rappeurs qui ne savent même de qui provient leur sample.. bonjour les dégénérés… la palme revenant qd même à la simple d’esprit de service : LAM, qui lors d’une interview à decouvert que “sa” musique était en fait un sample de CURE (close to me)… dans le même genre on a SOLAAR qui a decouvert devant les tribunaux que son morceau “bouges de là” n’etait même plus un sample mais un titre piqué en intégralité sans l’accord biensur de son auteur (merci la funkmob alias etienne de crécy et un des deux membres de cassius dont j’ai zappé le nom !!)

  3. Chrales

    Olah, olah, tout le monde, pas la peine de se fâcher. L’objectif de cette rubrique, c’est de considérer le sampling comme une technique de composition comme d’autres.
    Comme je le disais dans le Grillé! #1, nous nous tenons “debout sur les épaules de géants”. Les génies doivent beaucoup à tous ceux qui les ont précédés. Quand Serge Gainsbourg réarrange un bout d’un classique de Chopin, ou quand J Dilla redécoupe un solo de Luiz Bonfa, on est dans le même procédé de composition.
    Si c’est pour jeter des pierres sur “tous les incultes rappeurs”, c’est pas ici le bon endroit. D’autant plus qu’il est difficile de rester inculte après des nuits entières à écouter des centaines de disques de funk, soul, jazz… pour y trouver l’inspiration.

    Allez, pour la peine, un Grillé! bonus: http://www.youtube.com/watch?v=Yz3Ds0JABsM

Laisser un commentaire