Neu! #10: Megafaun, Unkle, Flying Lotus

Bonjour à tous, sélection entièrement EP cette semaine et tout droit issue de la rentrée musicale. Au programme donc, la folk bizarroïde de Megafaun, le vétéran trip hop James Lavelle avec Unkle, et les expérimentations hip-hop (et électroniques et glitch et…) de Steven Ellison aka Flying Lotus.

Megafaun - HeretofreEn Caroline du Nord, état de la côte est américaine dont la capitale est Raleigh (ça c’est pour la minute culturelle), on joue essentiellement des vieux standards folk. Quant à celle jouée par Megafaun (au passage anciens collègues de Bon Iver, que l’on a vu récemment aux côtés de Mr. Kanye West), elle est de nature plutôt déviante. Rangée sous la bannière free folk ou freak folk (suivant l’humeur), la musique de ces trois barbus aux allures de bucherons se heurte au psychédélisme, à l’ambiant et autres expérimentations sonores. Illustration ci-dessous avec le morceau ouvrant cet EP, le reste s’écoutant ici.

Unkle - The AnswerLe trip hop, moribond, a été abandonné depuis belle lurette par tous ses soldats. Tous? Non, une poignée de survivants a choisi de continuer le combat downtempo face à la déferlante dubstep qui a envahi l’Angleterre. Aux côtés de Massive Attack et Tricky (désormais exilé à Paris), Unkle perpétue donc la flamme. Avec un album (en demi-teinte) sorti il y a 4 mois, et un EP s’articulant autour du single « The Answer » désormais, le duo compte bien profiter de 2010 pour marquer le coup. En plus du très bon morceau titre, quelques pépites viennent égayer le tout, parmi lesquelles un clash Lupe Fiasco vs. Unkle de très bonne facture. Le reste s’écoute ici.
[audio:http://www.trendhustler.com/wp-content/uploads/2010/09/04-The-Runaway_-Lupe_s-Revenge-Lupe.mp3]

Flying Lotus - Pattern+Grid WorldDéjà auteur de l’un des, si ce n’est de l’album de l’année avec le génial Cosmogramma début mai, Flying Lotus enfonce le clou avec cet EP de 7 titres inédits. Le petit génie de chez Warp y affiche sa filiation IDM avec le roi du genre et (accessoirement légende du label anglais) Aphex Twin. Certes, en abandonnant le caractère imprévisible de ses constructions en flux d’idées, Ellison risque de décevoir quelques fans. Mais, pour les autres, cet opus, beaucoup plus accessible que son grand frère, est un très bon moyen de découvrir l’univers riche du jeune homme. En écoute, le morceau d’ouverture. Le reste s’écoute par petits boutsici ou .
[audio:http://www.trendhustler.com/wp-content/uploads/2010/09/1-01-Clay.mp3]

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Partage
Hide Buttons