Neu! #20: Twin Shadow, Deerhoof, Gonzales

L’actualité est peu chargée en sortie disque sur notre territoire, mais qu’à cela ne tienne, voici le dernier Neu! Du coup, pour cette semaine, c’est un petit mix entre 2010 (non-abordé encore en ces pages) et 2011 que j’ai pour vous, avec la revival new wave de Twin Shadow, le rock à bruitages de Deerhoof, et le melting pop de Gonzales.

Twin Shadow - ForgetTwin ShadowForget
Twin Shadow est George Lewis Jr., moustachu dominicain installé à Brooklyn, où il a été repéré et produit par Chris Taylor (le monsieur de Grizzly Bear) puis signé par le célèbre label indé 4AD. Cela dit, côté musique, rien à voir avec l’esthétique indie de Brooklyn en vogue ces dernières années. Forget lorgne résolument du côté de la new wave, en évitant avec brio, le kitsch et la distanciation humoristique souvent inhérents à tout revival 80’s (même si la pochette peut être taxée de moche). Les synthés sont vintage mais traités avec respect, et l’ambiance, personnelle, riche et nostalgique. En écoute, « Forget », la belle et sombre balade éponyme qui ferme ce bien bel album. Le reste s’écoute ici.
[audio:http://www.trendhustler.com/wp-content/uploads/2011/01/11-Forget.mp3]

Deerhoof - Deerhoof vs. EvilDeerhoofDeerhoof vs. Evil
15 ans de carrière et 11ème album déjà pour Deerhoof, devenus entre temps des légendes vivantes de l’esthétique indé. La formule reste la même: on trouve toujours sur fond de chanson pop, la voix enfantine et le fort accent japonais de Satomi Matsuzaki, les guitares lo-fi, les harmonies dissonantes et les expérimentations sonores diverses, variées et saugrenues. Mais que les fans du groupe soient rassurés, le terreau qu’ils s’emploient à creuser se révèle encore riche en bonnes idées. Quant à ceux qui découvrent le groupe, la sortie de ce très bon disque est une bonne occasion de se plonger dans leur univers décalé, curieux et drôle. En écoute, le rythme bancal de « The Merry Barracks ». Le reste s’écoute ici.
[audio:http://www.trendhustler.com/wp-content/uploads/2011/01/03-The-Merry-Barracks.mp3]

Gonzales - Ivory TowerGonzalesIvory Tower
Gonzales, génie autoproclamé (avec un peu plus d’auto-dérision qu’un Billy Corgan), détenteur depuis 2 ans du record du concert solo le plus long du monde (entre autres), est surtout un boulimique de productions pop un poil excentrique. Ivory Tower est la BO (produite avec Boys Noize) du film éponyme dont il est également co-scénariste, et acteur (aux côtés de Peaches et de Tiga). Le film en question ne sortira surement jamais sur nos écrans, mais qu’importe, l’album est fun, et tellement bourré de tout ce qui rentre dans le grand cercle pop qu’il en flirterait avec la variété s’il n’était doté d’une sacré dose d’humour, de décontraction et de savoir-faire. En écoute je ne vous mets pas la pub pour une tablette goût pomme, mais le rap surréaliste de « The Grudge ». Le reste s’écoute ici.
[audio:http://www.trendhustler.com/wp-content/uploads/2011/01/1-05-The-Grudge.mp3]

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Partage
Hide Buttons