Récré A2 #4: Orton And The Princess

Honnêtement, Orton and The Princess n’est pas grand’ chose. Un mini-jeu de plate-formes bien ficelé, développé par Chman, rapide à finir avec juste la bonne dose de fun et de maniabilité.

L’intérêt de Orton And The Princess, c’est avant tout le son design ultra-minimal. Avec un petit côté retro-pixellisé en plus. Orton est un carré jaune à pattes, la princesse est un carré rose. « Simplifié au possible, mais mignon » semble avoir été le mot d’ordre pour l’esthétique. Et c’est réussi.
On ne peut s’empêcher de s’attacher à Orton, qui s’epuise à traverser tous les dangers pour sauver cette courge de princesse, qui n’a même pas l’air en danger. Un peu comme un Mario sans moustache ni casquette. Ni salopette. Ni mains.

Le vrai intérêt d’Orton, c’est l’ironie qui y règne. Dès le départ, le banjo bluegrass nous interpelle ; musique proprement inadaptée aux morts répétées (et re-répétées) de ce pauvre Orton.
C’était sans compter la voix off qui se moque délibérément des peines du pauvre petit carré, lui tend des pièges et somme toute fait tout pour lui mener la vie dure… et ce juste pour le plaisir! Entre la gourde en rose et le commentateur, on n’est pas sorti de l’auberge!

Fun, frustrant et accrocheur, c’est la pause parfaite pour ce mercredi après-midi de reprise. Moi, en tout cas, j’ai pas décidé de bosser plus en 2011!

About Chrales

Iznogoud

Laisser un commentaire