Have A Nice Day #26 – Charles Bradley: The World (Is Going Up In Flames)

On peut dire qu’on l’a attendu, esperé cet album de Charles Bradley. Retour sur l’histoire de ce chanteur…

Charles Bradley n’est pas un homme pressé. Découvert par Gabe Roth (un des fondateurs du label Daptone Records), Charles Bradley a tout d’abord commencé a faire des collaborations avec des groupes comme Sugarman 3 et The Bullets. On le croise en live, avec des groupes comme Menahan Street Band, Lee Fileds… Petit à petit, Charles Bradley continue sa route. Et c’est avec Tom Brenneck, guitariste des Menahan Street Band, qu’il travaille pendant 2 ans, et que le projet prend tout son sens : Son répertoire s’oriente vers la soul music, et l’on commence a entendre des singles de-ci de-là.

A la première écoute de No Time For Dreaming, plus aucun doute ne subsiste : une magnifique soul profonde orchestrée de main de maitre par Menahan Street Band. L’album est très bien rôdé, millimétré même : Un vrai album de Soul comme on aimerait en entendre plus souvent : Charles Bradley nous raconte des histoires, il ne chante pas l’amour, il le crie. Car comme tout bon soulman, il n’oublie pas les « Love Songs » si chers à la conception d’un album de soul. Enfin, le disque sonne comme à l’ancienne, dans la plus pure tradition de Daptone Records.

Je vous laisse découvrir ce joyau, avec le clip du morceau The World (is going up in flames) :

Toutefois, une légende persiste : A ce qu’il parait, Charles Bradley se serait décidé à chanter en allant voir James Brown en concert à l’Appolo en 1962. Rest In Peace James et merci pour tout ce que tu as apporté !

Plus d’infos :
Site de Charles Bradley
Site de Daptone Records
Site de Dunham Records (label du guitariste de Menahan Street Band)