Neu! #24: Ed Banger, Nicolas Jaar, Jessica Lea Mayfield

La grosse sortie de la semaine, c’est l’électro festive du label Ed Banger avec la compilation Let The Children Techno. Mais dans ma besace, j’ai également l’antithèse de cette électronique dancefloor avec le premier album planant de Nicolas Jaar. Et pour ceux qui préfèrent de la folk plus reposante, j’ai aussi la songwriteuse country Jessica Lea Mayfield.

Ed Banger - Let The Children TechnoEd BangerLet The Children Techno
Quand Busy P et DJ Medhi mixent une compil d’inédits pour fêter les 8 ans du label et servir de bande son à leur tournée européenne, ils ne font pas les choses à moitié. Tout le gratin de l’électro en gravitation autour du label parisien est là (la liste est trop longue), avec en guests quelques (très gros) potos d’outre-Manche (le prince du dubstep Skream, Mister Flying Lotus de chez les copains de Warp). Difficile de faire plus gros. Et le pire, c’est que même les moins gros s’en sortent très bien, comme Djedjotronic avec « The Invisible Landscape ». Pour les 19 autres artistes, c’est ici que ça s’écoute.
[audio:http://www.trendhustler.com/wp-content/uploads/2011/02/11-The-Invisible-Landscape.mp3]

Nicola Jaar - Space Is Only NoiseNicolas JaarSpace Is Only Noise
Dans le groupe des petits jeunes de l’électronique qui osent des ambiances plus raffinées et érudites, si on a James Blake en Europe, les américains ont Nicolas Jaar. Même âge (21 ans), même parcours (un premier LP en ce début d’année après une série de EPs prometteurs) et même élégance dans la palette sonore, le parallèle est évident. Mais les influences sont différentes: pas de réminiscence dubstep ici, mais un peu d’électronique latino-américaine du plus bel effet (le bonhomme a grandi au Chili), comme sur « Variations » en écoute. Pour le reste, c’est ici.
[audio:http://www.trendhustler.com/wp-content/uploads/2011/02/13-Variations.mp3]

Jessica Lea Mayfield - Tell MeJessica Lea MayfieldTell Me
Jessica Lea Mayfield aussi a 21 ans, mais le parallèle s’arrête là. Elle vient du monde de la country alternative et du folk rock tout ce qu’il y a de plus américano-américain. Pote des désormais très grands Black Keys/Blakroc, c’est Dan Auerbach (la moitié guitare/chant du duo) qui s’est attelé à la prod de son deuxième album. Du coup, celui-ci sonne nettement plus mûr et (ce n’est pas un tord) bien dans l’air du temps. Quant à elle, elle continue d’égrainer ses chansons tristes de sa voix mélancolique comme si elle était restée toute seule avec sa guitare, et c’est tant mieux. En écoute la ballade aux accents de grand West « Our Hearts Are Wrong », le reste s’écoute ici.
[audio:http://www.trendhustler.com/wp-content/uploads/2011/02/02-Our-Hearts-Are-Wrong.mp3]

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.