Récré A2 #14: Endeavor

Vous connaissez le Ludum Dare? Une fois par trimestre cette compétition de jeux indés met au défi des créateurs de jeux en leur demandant de réaliser, en 48h, un jeu complet en rapport avec un thème donné.

Zillix est un habitué de la compétition, puisqu’il avait déjà proposé Summit en septembre 2010, l’histoire d’un nain faible mais courageux qui gravit une montagne pour sauver son père de la maladie.

Dans Endeavor, on retrouve le même nain, peu après le décès de son père. Ce dernier lui ayant confié un grand secret, notre nain part donc en exploration. Il y trouvera un monde bien plus grand qu’il n’y paraît, parsemé d’embûches et de rencontres pas toujours attendues…

Endeavor est un bon jeu de plate-formes/exploration avec une progression nette et bien abordée. Petit à petit, votre personnage acquiert plus d’endurance et de nouvelles capacités, permettant d’explorer de nouvelles contrées. Les immanquables sont au rendez-vous: montagne enneigée, caverne aux couloirs labyrinthiques, exploration sous-marine, etc.
Le chemin à parcourir est parfois un peu longuet, surtout quand une seule erreur mène au manque d’endurance, qui vous fait chuter et l’escalade repart du début… Mais le plaisir du jeu est au rendez-vous, tandis que l’ambiance mystérieuse qui enveloppe le tout pousse à toujours aller plus loin pour découvrir ce monde, où tout n’est pas forcément ce qu’il y paraît.

Doté de 3 fins différentes, qu’un joueur un tant soit peu expérimenté saura déceler assez rapidement, le jeu bénéficie d’une note de rejouabilité qui n’est pas déplaisante. En tout cas, encore un bel exemple d’un jeu dont l’ambiance et l’histoire, si simples soient-elles, se doublent parfaitement d’un gameplay classique mais bien réalisé.

Endeavor de Zillix.

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Partage
Hide Buttons