DEGAGE – Expo collective @ Galerie Itinerrance

exposition: Dégage!

DEGAGE est une exposition collective qui se déroulera à la galerie Itinerrance du 15 au 30 avril 2011.
Pas très engageant comme nom d’exposition non? Pourquoi Dégage ? Tout simplement pour faire écho au slogan scandé par des milliers de jeunes tunisiens rassemblés un fameux 14 janvier 2011 sur l’avenue Bourguiba.
A travers cette expo plusieurs artistes du mouvement street art originaires de différents pays ont voulu exprimer leur opinion au sujet de cette actualité.
A partir de mercredi (13 Avril), l’artiste pochoiriste Rero posera le mot « Dégage » sur un immeuble qui sera prochainement démoli, situé au 81-83, rue du Chevaleret à Paris (13ème).
Alors, on a hâte de découvrir ça!

Galerie Itinerrance
7bis, rue René Goscinny – 75013 Paris
M° Bibliothèque F. Mitterrand
http://itinerrance.fr

La galerie Itinerrance est ouverte du mercredi au samedi de 14H à 19H

C215 (FR)

« C215 a placé le voyage au centre de sa démarche de peintre de rue et dʼartiste contextuel. Ses portraits au pochoir représentant les déshérités, sans-abris et orphelins, ont atteint le cœur dʼun large public. La justice et la liberté restent des thèmes chers à cet artiste devenu en quelques années une des figures montantes de lʼart contemporain urbain. Son travail sur les Compagnies Républicaines de Sécurité dès ses débuts en témoigne. »
> Voir article C215

EPSYLON POINT (FR)

« Epsylon Point fait partie de la première génération des artistes urbains français du début des années 80 aux côtés de Miss.Tic et Blek le Rat. Figure de « lʼimpolitiquement correct », Epsylon Point sʼest toujours intéressé à des sujets sensibles tels que le monde ouvrier, les conflits mondiaux et la misère sociale. Sʼinspirant de Kandinsky ou de Pollock, il mélange portraits et textes au pochoir jusquʼà la saturation totale du support. »

> website

FAITH 47 (ZA)

« Faith 47 donne vie grâce à son travail à de nombreuses questions existentielles et politiques dans un traitement métaphorique. Célèbre dans le champ du street art pour ses fresques monumentales réalisées un peu partout dans le monde, la jeune artiste utilise pour ses œuvres des techniques traditionnelles telles que lʼhuile et le graphite. La justice aveugle en est un exemple parlant. »

> Website

ICY & SOT (IR)

« Comment un artiste arrive-t-il à mener son parcours artistique aujourdʼhui en Iran? Ces deux frères conjuguent avec courage leur action à Téhéran depuis plusieurs années déjà et montrent leurs œuvres en galerie. Leur passion malgré les obstacles ne sʼémousse pas. »

> Vimeo

INTI (CL)

« Le travail dʼInti est une fusion entre lʼesthétique illustrative du graffiti et le muralisme sud-américain. Faisant continuellement voyager son art chatoyant de couleurs entre les continents américains et européens, inti, figure de proue du street art chilien, est la découverte de ces dernières années. Son œuvre à portée universelle dépeint des personnages dʼun autre monde rappelant les hobos des années 60. »

> Website

M-CITY (PL)

« À la manière du pixel art, lʼœuvre de cet artiste obsédé par les mathématiques se déploie à travers le monde en prenant la forme de fresques monumentales. Les œuvres du polonais M-City nous parle de révolution industrielle et politique, et de conflits apocalyptiques dans une esthétique post-soviétique, en noir et blanc. »

> Website

RERO (FR)

« Rero est un jeune artiste en pleine ascension se situant aux frontières du street art et de lʼart conceptuel. Il joue avec les codes liés aux théories de lʼimage et de la propriété privée et questionne ainsi la liberté de tout un chacun. Ses messages simples et universels nous renvoient à notre propre perception par leur négation. »

> Website

Z (TN)

« En quelques années, —Z— est devenu un des caricaturistes les plus célèbres de Tunisie. Et il est aujourd’hui l’un des symboles de la révolution 2.0. Depuis 2007, il dénonce sur son blog satirique et politiquement incorrect « debatunisie » les dérives et les abus de lʼancien régime, sous la dictature Ben Ali. Pour illustrer ses billets, il les agrémente de caricatures du clan Ben Ali. Au cours de la révolution son blog est passé de 300 à 3000 visiteurs uniques par jour. Les maisons dʼédition et les télévisions le courtisent, mais il tient plus que jamais à son anonymat tant que la situation tunisienne ne sera pas stabilisée. »

ZED (TN)

« Zed est à la fois étudiant en arts plastiques, artiste plasticien et graphiste. Son travail porte sur la ville, lʼurbanisme, car fasciné par les cultures urbaines et le street art notamment. Son iconographie est aussi tournée vers les icônes du monde arabe telle que la chanteuse Oum Kalsoum.

Zed est également un véritable geek de lʼinformatique. Et cʼest ainsi quʼil a pu être un relai dʼinformations important durant la révolution tunisienne via facebook en permettant aux tunisiens de visionner les vidéos en cours de censure par les autorités. Auteur dʼun symbole de la révolution, son image étendard a fait le tour des réseaux sociaux. »

WISSEM (TN)

Wissem nous convie au voyage, il prétexte le déplacement et nous entraîne dans un périple intérieur au rythme de ses expériences artistiques ; l’artiste s’en exprime ainsi :  » dessin, montage, installation, peinture et gribouillage, tous les coups sont permis dans cet art d’autodéfense contre le sens unique et les chemins forcés…  »

ChromaKey

Baby I'm the boss

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.