Grillé! #56: Marco Polo & Torae vs. Teddy Lasry

Un sample des plus classiques. Mais la simple découverte de l’album d’origine méritait que je m’arrête dessus.
Sur le Grillé! d’aujourd’hui, il y a tout à découvrir si vous ne l’avez pas encore fait.

Première découverte: Marco Polo, producteur de génie, ressuscitant aujourd’hui un son old school, fortement inspiré de DJ Premier et du boom bap de la fin des 90s. Membre de la prestigieuse écurie Duck Down, c’est une valeur sûre à surveiller attentivement, sans aucun doute le producteur des prochains titres underground qui feront bouger vos têtes.
Deuxième découverte: Torae, présent sur la scène depuis de très longues années et pourtant jamais présent sur une grosse release. Un flow qui frappe dur, capable du plus hardcore ou, comme ici, d’une réflexion consciente sur les choix de l’artiste face à la difficulté d’en faire une vie. Un texte excellent et très touchant, jamais aggressif ou vantard, juste honnête sur la lutte qu’est la vie de l’artiste et l’incapacité d’en choisir une autre. « ‘Cause if I never make a buck off it / I’m still going in the stu for the love of it / I’m still going on the stage for the public / and if they don’t show I still spit for the fuck of it »
Troisième découverte: Teddy Lasry, compositeur de musique de films et de librairie. En 1976, il compose, produit et joue tous les instruments sur un album chez RCA, nommé E=MC² (avec la collaboration de deux renards de studio de l’époque: Jannick Top à la basse et André Cercarelli à la batterie). L’album lui-même est une succession ininterrompue de samples potentiels, mais Marco Polo a su dénicher le meilleur de tout l’album et composé ce morceau, parfaite clôture à un album déjà culte.

L’original: Le sample:
samplé à 1:46 sample dès le début

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Partage
Hide Buttons