Grillé! #60: Alicia Keys, Common vs. Eddie Kendricks

Kanye West est une feignasse. Un feignasse pleine de talent, mais une grosse feignasse tout de même. Un petit coup d’oeil à sa production suffit pour constater que le bonhomme ne se foule pas souvent. Quand la maman de Mr West lui trouve un poste de stagiaire auprès du producteur No I.D. (à l’époque appelé Immenslope), Kanye est bien heureux d’apprendre tout des techniques du hip-hop et en particulier du sampling.

On ne peut pas parler de hip-hop chicagolais sans parler de Common qui, avant de se prouver aux yeux du monde avec son feeling jazzy et son flow conscient avait sorti son premier album au son résolument boom bap sous le nom de Common Sense. Suite aux ventes médiocre de cet album, il a d’ailleurs failli abandonner sa carrière… mais c’est une histoire pour un autre jour…
Et le premier titre de cet album Can I Borrow A Dollar?: A Penny For My Thoughts. Ce titre produit par No I.D. – comme tout le reste de l’album – samplait une magnifique ballade soul de Eddie Kendricks.
Common continuera sa carrière après et travaillera même à de nombreuses reprises avec Kanye, pour quelques-uns de ses titres les plus connus.

Quand, plus de 10 ans après, Alicia Keys commande un morceau à Kanye West, ce dernier n’a pas hésité une seconde. J’imagine déjà la scène:
– Allô, Kanye?
– Appelle-moi Louis Vuitton Don.
– …
– Qu’est-ce que je peux faire pour toi?
– J’aurais besoin d’une nouvelle prod pour un titre que je vais dévoiler à mon concert unplugged dans quelques mois.
– Pas de souci, j’ai justement un beat soul vachement original. Du jamais entendu. Je t’envoie ca dans la semaine.

Kanye est une feignasse.

L’original:
samplé dès le début
Les samples:
sample dans tout le morceau sample dans tout le morceau

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.