Avec « Cooking Balbud » Mr. Viktor redéfinit le DJ set

Pour trouver du DJ, y’a qu’à se baisser. Hier dans les discothèques, aujourd’hui dans les magazines et les podcats, demain pour la foire au gras chez Francprix qui doit tout disparaître, approchez c’est pas cher.
Mais pas sur CD. Mr. Viktor redresse le tir. Déhanché garanti.

Dj Krush, Liam Howlett, the Chemical Brothers … Combien d’artistes peuvent prétendre avoir intégrer un mix CD à nos discothèques domestiques ? Et combien n’étant pas connus comme producteurs, compositeurs, musiciens, rayez la mention inutile, mais DJ avant toute autre étiquette ?
Mr. Viktor est de ceux-là.
Que le parisien se débrouille aux platines, ce n’est certes pas le scoop de l’année : membre du collectif Scratch Science et de l’équipe Traumateam (triple vice championne de monde DMC de 2008 à 2010), Sir Viktor compte parmi les meilleurs turntablistes du Royaume de France. Qu’on se le dise. Mais on a beau savoir que le gars fait partie de la A-Team du scratch français, son « Cooking Balbud » (disponible depuis début Janvier) n’en est pas moins impressionnant.

« Un mix à écouter en voiture ou à la maison, annonce-t-il, tranquille au casque ». Plus certainement à guincher tout seul devant son lavabo en pleine séance de cardio vaisselle. Efficace ? Oui. Mais violemment éclectique aussi, mêlant Métal, Electro, Folk, et Hip Hop dans un vertigineux cocktail d’influences enrichi en scratchs.
« Le but était de rassembler tous mes classiques sans me poser aucune limite de style ni aucune contrainte. Si j’avais envie de coller Booba à Rage Against The Machine, c’était fait, point. »
C’est ainsi qu’en quelques soixante minutes et presque autant de morceaux, Mr. Viktor mélange les genres comme un môme organise sans complexe une invasion de Transformer sur son village de Lego Pirates, avec la logique propre à un scénario improbable.
« Dans mes DJ sets en clubs, j’ai juste une ébauche de playlist, je préfère jouer pour et avec le public. Là j’ai profité de ce travail de studio pour faire seulement ce dont j’avais envie. Je ne me suis posé aucune question, c’est peut-être ça qui fait la force du mix. »
Ça ou les heures passées à ripper vinyles et CD, copier, éditer, produire. Seul face au mur rouge de l’appartement studio aperçu dans le teaser vidéo. Une équation autistique qui donne naissance à un set décomplexé, jouissif et partouzesque.
Génial.
Et Mr. Viktor de conclure : « Peut-être cela ne plaira pas à tout le monde. »
Permets nous d’en douter.

Le mix « Cooking Balbud » est disponible depuis le 06 Janvier via TEMPLE OF DEEJAYS.

Vous aimerez peut être aussi...

1 Réponse

  1. sheeshee dit :

    Très éclectique en effet, j’aime beaucoup !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Partage
Hide Buttons