Festival Rock’Ambolesk

Allez, allez…
On se réveille.
Oui je sais, vous avez du mal.
Mais on vous avait dit, la fête de la musique ça fait mal à la tête.
Trop de bières, trop de bruit et trop de merguez.
Mais vous n’en faites qu’à votre tête.
Et qui c’est qui a fini dans le 11ème ou à Montmartre?
Bien fait.
Puni.

Bon.
Comme on n’est pas vraiment des méchants chez Trendhustler on va s’occuper de vous.
On vous a dégotté un évènement bien comme tout.
Parfait pour soigner une gueule de bois musicale faite de metal et de vos voisins de 13 ans qui font du hiphop à mi-temps avec le brevet.
Bon, c’est pas pour tout de suite non plus.
Il vous faudra attendre une semaine.
Vendredi 29 et samedi 30 juin.
Pile le temps pour que la paie tombe, et aussi pour trouver un moyen de locomotion.
Pourquoi?
Parce qu’une fois de plus Trendhustler vous entraine en banlieue.
A Chevry-Cossigny.

Ouais. Moi, ça m’a fait pareil.
“C’est près de Paris ça?”
Et puis en cherchant un peu tu te rends compte qu’en traversant Joinville, tu prends la N4 direction Ozoir-la-Ferrière, à droit sur la D35 un peu après le golf et boum tu y es.
1h max en comptant les feux et les erreurs de “je t’avais dit la 1ère à droite”

Bon, on y est?
Bienvenue donc à Rock’Ambolesk.
Pour sa 6ème édition, les organisateurs attendent 2000 personnes.
On est bien loin des Solidays et autres.
Je vous l’ai dit c’est pile ce qu’il vous faut pour vous remettre d’un 21 juin trop arrosé.
Une première soirée plutôt swing et jazz musette avec en tête d’affiche Sanseverino.
L’homme qui a remis les oreilles françaises sur les guitares à rosace ovale, et te donne envie de porter des pompes à deux couleurs comme Al Capone.

On pourra aussi voir le même soir La Mathilde (qui comme son nom ne l’indique pas est composée de 5 gars), Minuit 6 Heures et Grêle.
Des groupes qui sentent bon l’accordéon, la fête, le swing, et aussi un peu le rock à la française.
Moi ça me rappelle mes années de jeunesse bercées à La Rue Ketanou et Vivement La Jungle, les pieds nus dans les Landes…
Ah! Nostalgie…

Le deuxième soir…?
Rien à voir.
Si tu aimes la Jamaïque c’est ton soir.
Le royaume de la guitare cocotte et du dub s’ouvre à toi.
Le meneur de la soirée sera Anthony B, épaulé par 4 autres groupes.
Rasta Mytho, une machine de guerre avec des musiciens qui ont collaboré avec Manu Dibango ou Tiken Jah, Shaka Milo et Harold, les plus “tradi” selon moi, et Ti Slat, qui a un petit coté Anis et chante quelques fois en créole.

Et tout ça pour quoi?
Pour quel prix?
Le prix d’un mojito dans une soirée banale de la capitale.
10 euros pour une soirée, et 15 pour le pass 2 jours.

Et qui plus est si vous êtes très très gentils… On à des places à vous offrir.
Attention c’est pas non plus open bar.
Pour les plus rapides, les plus interessés, les plus joli(e)s on a deux places.
Vous nous envoyez un petit mail à contact@trendhustler.com et on vous confirme tout ça rapidement.

About Isidore

King of the lasagnas

One Comment

  1. Brio

    Hier c’était génial, ce soir ce sera une tuerie ! Amenez vos tentes !!

Laisser un commentaire