REPORT LIVE Primavera Sound 2012 : Jour 4

4 ème jour: Primavera Sound 2012 (Barcelone)

Quelques concerts en ville et ouverts au public que nous préférons sécher. Il faut dire que les Black Lips nous attendent en clôture et qu’il est grand temps de manger quelque chose après trois jours de jeun et de remise à niveau spirituelle.

Les turcoquinettes insistent pour nous voir et nous sommes déjà saouls lorsque nous les retrouvons à l’Apolo, salle mythique des nuits barcelonaises. A l’intérieur, c’est le bordel absolu, les Black Lips hurlent et la foule est en feu. Au bout de quelques morceaux, la scène est complètement envahie mais la musique ne s’arrête pas pour autant. Le guitariste fait juste une pause pour mettre une claque à un des gros rasés de la sécurité qui commencent à distribuer des beignes au public.

L’ambiance est incendiaire et Pinar est enfin chaude chaude chaude.
Jean Doug aligne les tournées de tequila et me convainc que prendre mon avion de 5h et aller direct au taf sans avoir dormi est la meilleure chose à faire. Après un « Sea of blasphemy » dantesque qui se termine en pugilat général, les Black Lips poursuivent avec un dj set déglingo-rockabilly qui mélange les Cramps, Pop Corn et U2. Oui, oui, U2… Il est 4h du mat, Pinar est bouillante, je suis amoureux, ivre mort mais surtout effondré de devoir prendre mon avion de retour. Les adieux sont déchirants et Jean Doug, probablement trop ému, se goure de fille pour la pelle d’adieu.

8h du mat : atterrissage à Beauvais, ville aéroport. C’est rude une descente de la montagne du Kif.

Voir l’article : REPORT LIVE Primavera Sound 2012 : Jour 1
Voir l’article : REPORT LIVE Primavera Sound 2012 : Jour 2
Voir l’article : REPORT LIVE Primavera Sound 2012 : Jour 3

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Partage
Hide Buttons