Interview : The Spinto Band

 Entre joysticks, tasses de café et studio en ruine, le Spinto Band revient pour deux albums de Pop adolescente et colorée.

TH : Vous êtes en tournée en ce moment pour votre nouvel album « Shy Pursuit » et vous préparez déjà un nouvel album pour février 2013 « Cool Cocoon »,  sachant que l’on ne vous a pas vu depuis 2009, d’où vous vient l’idée de sortir ces deux albums si rapidement ?

Thomas Hughes : En fait, on a construit notre studio juste avant d’écrire Shy Pursuit et le fait de pouvoir écrire dans cet espace libre nous a permis d’être beaucoup plus productifs. On avait aussi  envie de sortir les deux albums rapidement. Avant on enregistrait dix chansons en un weekend pour vendre le cd à nos parents le mois d’après, c’était un peu ce genre d’esprit que l’on a voulu conserver.

Nick Krill : C’est aussi le fait d’avoir eu autant de temps entre la sortie de Shy pursuit et l’album précédent qui nous a permis de créer autant de chansons et on a envie de continuer non-stop. Puis quand tu regardes tous ces groupes dans les 60’s qui sortaient plein d’album tu te dis qu’il faut arrêter d’être un flemmard.

 

TH : Vous avez profité de votre pause entre le Slim and Slender EP et aujourd’hui  pour faire la bande originale du documentaire « Biba ! One Island, 879 votes », doit on s’attendre à d’autres Bo de votre part ?

 

Ça vous fait pas un peu penser à Wes Anderson ?

 

Joey Hobson : C’était vraiment différent de travailler sur un support autre que des titres de 3 minutes, c’est aussi le fait de travailler avec une personne extérieure au groupe qui nous intéresse. Quand tu travailles sur une pop song, la musique est l’intérêt principal alors que sur un film c’est l’ensemble qui est important, l’exercice nous a beaucoup plu, on adorerait le refaire.

 

TH : Tous les articles sortis sur « Shy Pursuit » nous parlent de votre nouvelle machine à café, c’était votre inspiration principale ?

Nick Krill : On a récupéré une vieille machine à café et une borne d’arcade avec « Punch-Out ! » quand on s’est installé dans le studio, c’est surtout la borne d’arcade qui nous a inspirés !

Sam Hughes : En plus la machine à café nous a lâché très rapidement suivi du micro-ondes. On va essayer de faire encore un album avant que le plafond s’effondre.

 

TH : Vous avez fait le choix de l’autoproduction, en quoi est-ce différent de travailler avec un label ?

Thomas Hughes : Ça fait surtout du bien d’être libre de créer sans personne d’autre.

Joey Hobson : Après t’as aussi les inconvénients, tu dois t’occuper de l’administratif, d’envoyer les promos entre deux parties de « Bomberman »

 

TH : Quand on pense au Spinto Band, on pense au kazoo (mettre brown boxes), qu’est ce qu’il lui est arrivé ?

Jeff Hobson : Il s’est détérioré en même temps que le studio mais on l’a pas oublié !

 

The Spinto Band – Cookie Falls

The Spinto Band : WebsiteFacebookMyspace

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.