Les personnages de Black Hole, par Max Oppenheim et Bill Turpin

Tout a débuté avec la célébre BD en noir et blanc, intitulée « Black Hole » du grand Charles Burns.

Blackholecover

 

Synopsis

(merci wikipédia)

Prenant place dans la banlieue de Seattle au milieu des années 1970, Black Hole suit un groupe de jeunes adolescents de la classe moyenne qui contractent une mystérieuse MST appelée « la crève » (« the Bug » ou « the teen plague » en VO), provoquant d’étranges mutations physiques, les marginalisant. Certains d’entre eux squattent des maisons dont les propriétaires sont en vacances, d’autres, plus atteints physiquement, s’enfouissent dans la forêt et créent un campement pour accueillir les leurs (« The pit »). Les mutations sont une prémonition du SIDA, qui commencera à sévir dans la décennie suivante. La bande dessinée est illustrée de sorte à évoquer les films d’horreur classiques des années 1970 comme Carrie ou Halloween.

 

Revenons à nos moutons, je disais donc que tout a commencé avec la BD « Black Hole », qui a inspiré et donné naissance à une collaboration entre le photographe Max Oppenheim et l’artiste qui maitrise la prothèse comme personne, Bill Turpin.

En résulte, une série de portraits qui rendent hommage à Charles Burns et aux différents personnages de « Black Hole ». On y retrouve les portraits d’ado-mutants habillement maquillés par les mains expertes de Bill Turpin, qui sont ensuite immortalisés par Max Oppenheim.

 

 

 

1_new  3_new  7

ChromaKey

Baby I'm the boss

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.