Neu!2 #6: A$AP Rocky, Toro y Moi, FaltyDL

Direction les US pour ce nouveau numéro de Neu! avec le rap décontracté de A$AP Rocky, la pop électronique de Toro y Moi et le UK Garage de Falty DL.

 

A$AP RockyLong.Live.A$AP

$AP Rocky - Long.Live.A$APPetit retour en arrière pour ceux qui n’auraient pas suivi. Août 2011, Rakim Mayers aka A$AP Rocky, un jeune New Yorkais de 23 ans, fait sensation avec un premier single, « Peso », devenant de fait la figure de proue d’un renouveau du rap, désormais affranchi de ses ancrages géographiques et générationnels. En octobre de la même année, il sort son premier mixtape officiel Live.Love.A$AP, une véritable petite bombe, avec ses beats cloud rap concoctés par LE producteur du genre Clams Casino. Quelques jours plus tard, il signe chez Sony un contrat à pas moins de 3 millions de dollars. Initialement prévu pour l’été 2012 et maintes fois repoussé, Long.Live.A$AP, son premier album, est sorti finalement il y a quelques jours. Exit le cloud rap des débuts (pas totalement certes), reste le charisme de Mayers, qui s’impose comme le visage de la nouvelle génération hip hop US, en se payant en featuring Schoolboy Q, Kendrik Lamar, Joey Bada$$, Danny Brown ou encore Action Bronson. Et surtout reste un style: cool, blasé, connecté, plus malin qu’il en a l’air, compagnon idéal des séances de fumettes entre potes. “When you don’t give a fuck, you’re happy like me.” dit-il. On le croit sur parole.
[audio:http://www.trendhustler.com/wp-content/uploads/2013/02/09-1Train-feat.-Kendrick-Lamar-Joe.mp3] 

Toro y MoiAnything in Return

Toro y Moi - Anything in ReturnAvant, Chaz Bundick (aka Toro y Moi) était le fer de lance du mouvement chillwave (en gros, de la musique électronique avec des mélodies pop et une esthétique lo-fi) avec Neon Indian ou encore Washed Out. Mais ça c’était avant. Et peu s’en sont autant détachés que le jeune producteur de 26 ans. Déjà, Underneath the Pines il y a deux ans développait une palette sonore plus riche avec ses sonorités psychédéliques et soul. Sur Anything in Return, Chaz a souhaité aller encore plus loin en faisant un album pop, « grand public ». Et en effet, l’album ne sonne pas comme un enregistrement sur laptop. Mieux, il sonne comme étant plus abouti et mieux défini que tout ce qu’il avait enregistré avant. La qualité de sa production est intacte, et le mix, avec sa foultitude de détails piochés dans tout plein de genres différents (au hasard funk, house, rock, électro), est au poil. Quant à sa voix, mise en avant, elle a gagnée en assurance et rappelle, par sa propension à sembler méga-cool malgré ses limites évidentes, d’autres producteurs s’étant mis à le chansonnette, notamment Alexis Taylor, avec qui il partage sa dégaine de geek maladroit. Tubesque, élégant, jamais vulgaire et très très cool, Bundick a réussi son pari.
[audio:http://www.trendhustler.com/wp-content/uploads/2013/02/03-So-Many-Details.mp3] 

FaltyDLHardcourage

FaltyDL - HardcourageAncien de chez Planet Mu (Venetian Snares, Machinedrum), le New Yorkais Drew Lustman (aka FaltyDL) était reconnu pour sa versatilité sonore. Sur une base UK Garage, il incorporait selon ses productions une bonne dose de house, de techno ou de plein d’autres choses, avec toujours en fond, la petite touche jazz expérimentale qu’il affectionne. Surement inspiré par le fait qu’il soit tombé amoureux en pleine production de l’album (et oui, ça arrive), et aidé par sa volonté initiale de ne pas le publier, il a essayé sur Hardcourage, son 3ème album (désormais chez Ninja Tune) de canaliser sa musique pour la rendre plus naturelle et émotive. Mission accomplie, l’album synthétise ses multiples influences et Lustman a pris le temps de mieux travailler ses idées avant de les incorporer dans ses morceaux. Un peu moins garage que par le passé, ceux-ci ont également perdu un peu en expérimentations et en folie, pour gagner cependant en conviction, et en maturité. Il en résulte un album résolument ouvert vers les autres, fluide, passionné et il faut bien l’avouer très fun.
[audio:http://www.trendhustler.com/wp-content/uploads/2013/02/10-Bells.mp3]

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.