L’autre guerre des consoles : Ouya, Mojo !

Oui, l’autre guerre. Le match entre la PS4 et la Xbox One ne t’émeut pas outre mesure, petit boulimique de l’outsiderness, et chez TH, on le sait. Tu aimes le jeu, mais pas le bizness model que veulent t’imposer Sony et Crosoft, et tu as bien raison.

Evitant soigneusement l’écueil de la surenchère graphique (Xbox One, PS4) et/ou de l’innovation matérielle excessive (Wii U), certains constructeurs ont vu dans la lassitude et l’envie d’authenticité exprimées par les gamers une brèche dans laquelle s’engouffrer.

La premier projet le plus prometteur à ses débuts (sur kickstarter) fut la console Ouya. Basée sur une architecture hardware tout ce qu’il y a de plus honorable pour les 100 euros qu’il vous faudra débourser pour vous la procurer, cette console offre la possibilité de bénéficier d’un service de cloud gaming. Polyvalente, proposant un kit de développement gratuit et un mode de financement audacieux (bien que risqué) pour les studios de développement, cette console souffre d’un catalogue de lancement assez peu fourni en exclusivité et présente surtout l’inconvénient de ne pouvoir faire tourner d’applications récupérées depuis Google Play, malgré le fait que son système d’exploitation soit Android 4.2.

Screen Ouya

Dans le cadre d’un processus commercial plus industrialisé et moins chaotique, on a du lourd en face. La console Android M.O.J.O, de la société MadCatz, propose une architecture hardware conçue et développée par Nvidia. Suffisamment puissante pour faire tourner des jeux de la génération actuelle et plus ouverte (il est possible de télécharger les applications de Google Play, Amazon Store et Nvidia Tegra-zone), son business model est susceptible d’attirer un nombre plus substantiel d’éditeurs tiers. Cet avantage se chiffre à un prix de vente de 250€. Sa manette permettra d’allier technologie tactile et pads à l’ancienne. La console est taillée pour qu’il soit aussi confortable de jouer à angry birds qu’à GTA.

 

Entre les bulldozers PS4 et Xbox One, d’autres modèles de console tentent de redéfinir la façon de jouer dans son salon. La ouya est disponible depuis fin octobre, la Mojo le sera le 10 décembre. Cet hiver sera donc groovy, baby

 

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.