Interview : Musique Large

L’Ep A13 de Garnier sort aujourd’hui, on a rencontré Fulgeance et Onelight, pour en toucher deux mots.

 © STUDIO JIMBO by JIMBO BARBU
Laurent Garnier va sortir son Ep A13 sur Musique Large. En France, l’autoroute A13, c’est celle qui relie Paris à Caen (autoroute de Normandie). Y’a t’il une petite histoire derrière cette route ?

Fulgeance : En fait, à la base, le label a été créé par Rekick et qui s’est installé à Orléans puis à Paris et moi je viens de Caen. Donc, je connais bien l’A13 ! L’idée de Garnier c’est de nommer chacun de ses maxis par la route parcourue. Donc pour nous c’est l’A13,  pour Still Music c’était le vol Paris–Chicago (AF 0490).

Musique Large produit et distribue des artistes aussi variés que Fulgeance, Onelight, Baron Rétif et Concepción Pérez, Rekick ou encore King Knut. Le fait que Laurent Garnier ait choisi votre label pour la sortie de son Ep semble témoigner d’une vraie admiration pour vos productions. Selon vous, pourquoi vous a t’il choisi ?

Fulgeance : Garnier a beaucoup soutenu le label, notamment quand il animait  sa radio en ligne « PBB ». Il a toujours été très attentif aux sorties du label.

Et puis on s’est croisé au Worldwide festival de Gilles Peterson, je jouais juste avant lui, c’était un peu à l’improviste avec quelques problèmes matériels. La suite s’est faite assez naturellement, c’est les gars de chez Les Nuits Sonores qui ont proposé à Garnier de sortir son Ep sur Musique Large.

 

La place de Musique Large dans la scène française actuelle c’est quoi à votre avis ?

Fulgeance : C’est de réveiller les foules avec une musique qui sort des sentiers battus. On a toujours voulu faire ce que l’on aime avec des beaux objets. On laisse une place importante aux artistes live au sein du label, on y tient beaucoup. Il y’a aussi beaucoup de très bon artistes français qui se développent comme Onra et Superpoze.

 

Vous écoutez quoi en ce moment ?

Onelight : Ben moi j’aime bien un mec qui s’appelle Walter Mecca, c’est un melange funk, lo-fi, techno. Sinon j’aimais bien French Fries mais je suis moins fan de son dernier album. Il reste un des gars qui m’intéresse le plus en France. My Love is underground en deep house c’est mortel aussi.

Fulgeance : Personnellement, j’ai tendance à changer de style régulièrement. En ce moment, on a découvert l’artiste S3A via Garnier qui fait de la très bonne house à l’ancienne. J’aime beaucoup ce retour à la house en ce moment. Je suis aussi très impressionné par Stwo, il est autant capable de faire du hip hop que de la house très intéressante.

 © STUDIO JIMBO by JIMBO BARBU

 

C’est quoi le futur de Musique Large ? Les sorties prévues ?

Fulgeance : Je reprends un autre projet qui s’appelle « Claude » avec Darius Broobecker, on est en train de travailler sur le live. C’est très house.

Onelight : Oui, je trouve que ça balaie bien le spectre de la dance music de Chicago jusqu’en Angleterre. Ça couvre une sorte d’axe triangulaire transatlantique.

Fulgeance : Il y’a aussi un nouveau Baron Rétif & Concepción Pérez prévu de sortir avant la fin de l’année.

 A13 sur : iTunesBandcamp – Kudos Records

Enregistrer

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.