TELERAMA DUB FESTIVAL #12 : HIGH TONE // ACKBOO meets THE BUSH CHEMISTS // ROOTS ZOMBIE

Fort du succès de l’édition 2013, le Télérama Dub Festival, manifestation de référence en la matière, écrit une nouvelle page de son histoire.

Le 13 novembre, une nouvelle fois en collaboration avec le label bordelais Banzaï Lab et Cubik Prod, on célébrera la culture sound system avec des piliers du genre comme High Tone et The Bush Chemists, mais aussi avec de nouveaux talents dont Ackboo, qui s’impose comme l’un des fers de lance. La scène locale n’est pas en reste avec l’excellent producteur bordelais Roots Zombie. Let’s dub it !

TrendHustler te fait gagner des places pour la soirée, il te suffit d’envoyer un email à contact@trendhustler.com, avec NOM + PRÉNOM, un tirage au sort aura lieu afin de désigner les heureux gagnants.

LINE-UP

HIGH TONE (Electro-dub, Jarring Effects (FR))

Il n’est plus besoin de présenter High Tone, figure incontournable du dub français. Précurseur du genre, le quintette lyonnais a provoqué de très nombreuses émules avec son électro-dub enrichi aux musiques indie des années 60 à aujourd’hui (world, hip-hop, bass music,…). Un style vaste et complexe instantanément reconnaissable. La volonté d’échange du groupe et son sens du don au public fait de ses lives une expérience immersive de communion musicale toujours réussie. D’autant qu’il s’agit de pur live qui mêle guitare, basse, batterie, claviers, platines et vidéo.

Avec déjà cinq participations, les lyonnais sont des habitués du Télérama Dub Festival, où ils ont souvent fait des merveilles en live comme en sound system sous le nom de Dub Invaders. Toujours inventifs, ils ont encore récemment repoussé les limites du dub avec un dernier album, Ekphrön, étonnant voyage musical où ils expérimentent de nouvelles sonorités grâce à un travail plein d’audace. Autant dire qu’on attend beaucoup de la transposition scénique.

 

ACKBOO ft. S’KAYA meets THE BUSH CHEMISTS (Dub/dubstep, Hammerbass (FR) / Reggae dub, Conscious Sound (UK))

Light Up The Amplifier – Ackboo meets The Bush Chemists

Ackboo, le producteur toulousain qui a déjà séduit tout le monde avec la sortie en 2013 de son album Turn up the Amplifier sur l’excellent label français Hammerbass, vient balancer ses bombes stepper-dub sur la scène du Rocher de Palmer. Habituellement accompagné de Zion I sur scène, il se produira cette fois-ci avec S’Kaya (Site), un des artistes les plus prometteurs du sound system français. Au programme : basses pachydermiques, rythmique implacable et effets vintages pour un son électro-dub lourd et dansant avec les vibes dynamiques et mélodieuses de S’Kaya.

Les deux artistes ont chacun déjà eu l’occasion de jouer avec les plus grands sur les scènes européennes (Rototom, Outlook Festival,…) ou sur leurs albums : Ackboo avec Horace Andy, Aba Shanti-I, Macky Banton, Omar Perry… et S’Kaya avec les artistes du label Conscious Sounds (label des Bush Chemist).

Le Télérama Dub Festival propose cette année la rencontre de ces deux français avec Dougie Conscious et Chazbo, les fondateurs du label Conscious Sounds et du groupe The Bush Chemists (Site). Depuis 20 ans Dougie et Chazbo sont devenus des acteurs incontournables de la scène dub et stepper anglaise, en distillant leurs sons toujours innovant où les beats tirés du groovebox de Dougie, le mélodica de Chazbo et le chant de King General et Culture Freeman sont mixés d’après les techniques classiques des studios jamaïcains. Leur oeuvre inspire aujourd’hui la nouvelle génération. Soutenus par ces poids lourds du genre, les français viendront nous prouver que la relève est assurée !

ROOTS ZOMBIE (Dub/dubstep, Sound Rising (FR))

Ancien guitariste du groupe de punk Arrested reconverti depuis 2009 dans le dub et fondateur du collectif Sound Rising, l’excellent Roots Zombie viendra représenter la scène bordelaise au Rocher de Palmer. Sa passion des instruments s’est mêlée à celle des machines : au traditionnel combo guitare/basse/batterie, s’ajoutent samples bien étudiés et synthé vintage, le tout remixé façon dub. Un melting pot de sons faits maison, aux influences dubstep, jungle et drum&bass où l’ouverture d’esprit et la prise de risque priment. Sur scène, il «dubbe» le tout en live sur machines analogiques. Aucun doute que ce son stepper aux rythmiques bien skank (voire tech) fera jumper les bordelais !