Clara au théâtre : Céline Groussard

Nom de la pièce : Céline Groussard « en période d’essai. »
Auteur : Céline Groussard
Comédien(s) : Céline Groussard
Metteur en scène : Thomas Coste

Le synopsis :

Céline Groussard est une fille scandaleusement normale en toute circonstance.

Comment esquiver une bifle sans avoir l’air coincé ?
Comment rester digne avec un masque de catch mexicain ?
Comment aborder la sexualité avec un senior ?
Comment fabriquer une maraca ?
Comment recrute-t-on les dames de l’accueil ?
Peut-on offrir un disque de Carlos à un enfant sans passer pour un pédophile ?
Des questions que vous vous posez peut-être ; Céline Groussard se les pose aussi. Mais n’y répond pas forcément. Bisous.

Le jeu : Céline Groussard est pour ainsi dire, une marginale. Elle est corrosive et attachante. Flirtant entre cynisme et poésie, elle nous embarque dans un univers déglingo-vintage. Elle nous propose le personnage d’une jeune femme souffrant d’un manque d’assurance assumée! Elle force son petit minois à la crise de nerfs à force d’affronter des situations toutes plus farfelues les unes que les autres. Elle nous livre sans détours ses petites intimités. Nous (re)plonge dans des situations connues… Des situations humiliantes, gênantes, honteuses parfois mais qui donnent matière à rire. La verve ironique de Céline, rompt avec la normalité et tend à nous faire nous esclaffer de nos propres déboires. Céline est drôle car elle assume d’être sur scène, car elle ose les mots que l’on ne veut pas entendre dans la bouche d’une fille, car elle s’adresse AUSSI aux hommes et surtout car elle maitrise son principal outil de travail : son corps.

L’air de pas y toucher, elle nous concocte chorégraphies, piano, chansons, match de catch, salut en patins… L’air de rien, Céline Groussard mouille sa culotte! C’est l’histoire d’une fille sympa, d’une fille polie, d’une fille bien qui en a marre de se faire entuber. On sent derrière la légèreté de son aisance, une comédienne en place, généreuse et profondément humble.

La mise en scène : Thomas Coste ajoute son grain de sel à la présence de Céline. Il crée un univers visuel et sonore intéressant. La mise en scène est simple et efficace (n’oublions pas que c’est un One Woman Show et qu’il faut être immédiatement plongé dans l’univers de la comédienne. La scénographie vient l’habiller, l’accompagner). Pari réussi ici. Une ambiance lumineuse, parfois sobre (douche de lumière isolant la comédienne pour les sketches), parfois très acidulée. Une mise en scène dynamique rythmant le spectacle par des créations musicales cocasses, des bruitages calés, une direction d’acteur propre. Un regard onirique et insolent qui nous transporte à la fin sous une pluie de fraicheur océane.

En conclusion : Ça fait du bien de rire, ça fait du bien de rire de tout et ça fait du bien de le partager. Céline fait partie de ces rares survivantes de l’humour qui ne transigent pas avec le genre et qui n’y vont pas par quatre chemins. Elle donne la patate!

Alors, courez découvrir le son d’une testiclaque!!

Le lieu


C’est où-quand-comment ?

Tous les vendredis et samedis jusqu’au 6 juin 2015
À L’Apollo Théâtre
18, rue du Faubourg du Temple. 75 011
Métro : République
Horaire : 21 heures 30 (durée du spectacle 1h10)

Places réduites à 10 euros sur Billet Reduc.

Avant/après, on fait quoi ?

Pour manger, grignoter, boire un verre patientez au BeaurepaireLe mellotron.