D-MO #4 : Ibrahim Maalouf, Dookoom, Collection

IBRAHIM MAALOUF – RED & BLACK LIGHT + KALTHOUM (25.09.15)

Le 25 septembre prochain, Ibrahim Maalouf nous revient avec non pas un, mais deux albums! Tout d’abord, « Red & Black Light », ode à la femme moderne, axé sur une esthétique actuelle, teintée d’électro, voire pop, où on retrouvera notamment une reprise de Beyoncé (oui oui). La seconde partie du diptyque est aussi une célébration à la gente féminine, rendant cette fois ci hommage aux femmes ayant marqué l’histoire. Tirant son nom d’une figure emblématique du peuple arabe – Oum Kalthoum – « Kalthoum » reprend plus les codes d’un jazz traditionnel, tout en restant innovant et métissé. Parmi les titres de l’album, on trouvera un des plus grands succès de la diva égyptienne « Alf Leila Wa Leila » (« Les Mille et une Nuits »). Après sa victoire de la musique en 2014 pour l’album « Illusions », Ibrahim Maalouf continue de souffler un vent de liberté innovant, décloisonnant les genres avec ces deux albums qui vont de toute évidence marquer la rentrée musicale.

 

 

DOOKOOM – SILBI DOG (28.09.15)

Le groupe sud-africain d’afro-punk-noise, Dookoom, nous revient avec son second EP, « Silbi Dog », à paraitre le 28 septembre chez IOT Records/Atypeek. Décrit dans leur bio comme « l’endroit le plus sombre de votre psyché », Dookoom poursuit son chemin en cisaillant les failles avec son rap brut, sale, cru et menaçant. À cheval entre la violence de Dope DOD et Die Antwoord (avec qui le leader de Dookoom, Isaac Mutant, a d’ailleurs collaboré), les sud-africains continuent d’agiter les foules avec ce deuxième EP. En témoigne le premier extrait, The Worst Thing, en featuring avec David Banner. Isaac et David s’y insurgent contre l’oppression du peuple noir, que ce soit en Afrique du Sud ou au Mississippi (État d’origine de Banner). Rappelant l’importance du principe d’unité, appelant à une véritable réflexion sur la suprématie reliée à la couleur de peau, The Worst Thing a été publié au milieu du « Black August », mois en mémoire des personnes s’étant battues en faveur de la cause noire, contre le colonialisme et l’impérialisme. Un second EP fidèle au crew Dookoom : une bonne dose de violence salvatrice.

COLLECTION – MISÉRABLE MIRACLE (09.09.15)

Maintenant que tous tes organes vitaux sont bien secoués grâce à Dookoom, on va calmer un peu le jeu avec les lyonnais de Collection. Le 9 septembre dernier, le trio sortait son premier album, Misérable Miracle, sur AB Records, label DIY basé à Lyon. Savant mélange de sons acoustiques et électroniques, la musique de Collection accumule les objets sonores glanés sur la route, constituant une pop hybride et aérienne. Niveau scénique, le groupe sort déjà d’une tournée européenne, débutée par l’ouverture du concert de Soko, en mars dernier au Transbordeur. Et en attendant qu’ils repassent par chez nous, Misérable Miracle risque bien de tourner en boucle sur la platine pour redonner un peu de chaleur en ce début de période hivernale.