Interview : Cheeko

Quand un copain sort un nouveau projet on aime bien en parler.
Cheeko, un des MCs de Phases Cachées, lance une collaboration avec Blanka, une des têtes de Jukebox Champions et La Fine Équipe.

Nom de code :  » Cheeko et Blanka sont trop cool « .
Le principe : tu les aides à monter le projet via kisskissbankbank.

Cheeko a répondu présent à notre invitation.
Il ne s’attendait pas à autant de questions à la con.
Il y a répondu avec beaucoup de sérieux.
Parfois.

Pour commencer, comment vont les Gypsies, pas trop jaloux de cette collaboration avec Blanka ?
Ils vont bien, on est en tournée, on continue à animer tous les mariages auxquels on nous invite.
Mais j’ai lâché la guitare pour le MCing et c’est un exercice différent dans lequel le groupe se retrouve pas forcément.

C’est donc un nouveau projet avec Blanka, Paris est bleu. C’est pas difficile de voir Paris en bleu avec un homme vert (Blanka/StreetFighter/Vert/Blague/LOL/Rigole putain) ?
C’est un peu particulier mais c’est le mélange des teintes.
Vu que moi je ris jaune et que lui c’est un mec vert, on est bleus, et c’est cool.

Justement « Cheeko et Blanka sont trop cool », c’est le nom du projet. Après Kool and The Gang, LL Cool J, Coolio, les Salut C’est Cool, vous voulez surfer sur la vague du cool ? C’est marketing ?
Tu as surtout oublié ce fabuleux morceau de Kendji Girac « je la joue cool, cool, cool ». C’est surtout pour lui rendre un hommage à lui qu’aux autres, qui sont pas non plus des trucs incroyables.

Chez TH, on sait depuis longtemps que tu es un mec cool, on se doute que Blanka est un mec cool. Mais comme le démontre le paradoxe de Simpson c’est pas parce qu’on associe deux mecs cools, que le résultat sera encore plus cool. Ça te fait pas peur ?
Je sais pas. Nous on considère que c’est cool et que c’est marrant. Pour répondre un peu sérieusement au truc.
Le projet c’est une expérimentation. C’est pas la révolution. Je rappe sur des sons pas communs que Blanka a sélectionné parmi sa collec de vinyles.
Nous on considère que c’est cool. Ça nous fait marrer de dire que c’est cool. On se donne une image, c’est sympa c’est funky. C’est aussi la musique qu’on aime.
Je sais pas si les gens vont trouver ça übercool mais en tout cas on trouve ça cool.

La rencontre entre Blanka et toi a été plus qu’artistique, et on voulait savoir où en est votre couple, si comme Diam’s et Vitaa vous parlez « mariage et appart »… ?
Ben carrément. Quand le chat Blanka n’est pas là, il me confie les clés de son appart.
En vrai, c’est un bon pote depuis à peu près 2 ans.
C’est Guts qui nous a présenté pour leur projet commun « Les Fines Bouches ». Il m’a envoyé l’instru du morceau et me dit que la session d’enregistrement va se passer chez Blanka.
Et en y allant, je me rends compte qu’il est à 150 m de là où on traine avec Phases Cachées.
La session se passe bien, et du coup on se revoit, puis de fil en aiguille, on devient potes.
Il vient faire ses pauses chez nous et nous chez lui.
À un moment on cherchait un réal pour l’album de Phases Cachées, Blanka c’est un bon gars, viens on fait l’album.
Et du coup après, on a commencé à plus trainer ensemble.
Je suis tout le temps fourré chez lui ou presque. C’était naturel de faire un projet copain et puis du coup plus tard faire des projets maison, appart, enfants, chien. C’est la suite logique des choses.

Et c’est toi qui lui a dit « Blanka, assieds toi faut qu’j’te parle » pour lancer le projet ?
C’est toujours lui qui me dit « assieds toi faut qu’t’écoute. »
Chaque fois que tu vas chez Blanka, il te fait écouter des trucs incroyables.
« Ah j’ai fait un nouveau remix, j’ai fait une nouvelle prod, j’ai fait un nouveau projet »
J’ai pris une habitude, j’aime bien écouter du son avec Blanka.
On est dans ce trip là et puis à force d’écouter des samples, des sons, je commence à rapper sur un truc qui tourne, une instru. Et puis on se dit « ah ouais c’est frais. Viens on en trouve plein des morceaux comme ça on va digger des trucs ».
C’est une idée un peu commune, il arrête pas de mettre ses vinyles, moi du coup j’suis là, je commence à rapper, et il me dit tu peux faire un vrai texte là dessus ? Et après on s’est dit faut en faire plus.
C’était un prétexte pour diffuser des sons cools, pas forcément ce qu’on entend aujourd’hui.
Un morceau comme « Paris est bleue » c’est sur un son blues de Herbie Hancock des années 60. 
C’est du son que j’aime écouter aussi.

Paris est bleue, Paris ville de race bleue ? Ville de Schtroumpfs ?
Pourquoi ? Beaucoup d’agitation, beaucoup de gens, tout le monde fait la même chose ?
Putain je suis nul en Schtroumpfs…
En fait, on l’a fait sur un titre un peu blues, et puis j’sais pas la note bleue… Et puis je trouve qu’à Paname y’a un truc un peu arty, vite fait un peu bohème, y’a un peu de tout, en même temps c’est hyper cosmopolite et en même temps c’est une ville où il faut faire tes dents.
Je sais pas. Je trouve que le bleu c’était une belle manière de le dire.
Et puis il faisait beau quand j’ai écrit ce texte.
J’étais sous les toits au 6 ème étage, c’était joli.

Avant de se quitter, tu nous ferais ton petit top 5 du moment ?
Ce matin, il y a un album que j’attendais depuis longtemps qui est sorti, d’un mec cainri qui s’appelle Prof. C’est un mec complètement fucked up de Minneapolis qui fait du rap pour faire la teuf. Et en même temps c’est un putain de rappeur qui passe son temps à se défoncer au whisky et à faire des concerts incroyables.
Le morceau « Bar Breaker » ça le représente bien.

De moi-même, j’écoute que le label Rhyme Sayer, c’est un peu un des seuls trucs qui me fait vraiment vraiment vibrer à chaque sortie. Il y a une direction artistique incroyable dans ce label.

Y’a un morceau qui tourne hyper souvent c’est  » Quasimoto The Unseen « . C’est un des albums préférés de Blanka aussi. J’étais pas très Pro Madlib, MF Doom. Je comprenais pas et Blanka m’a fait redécouvrir. Il m’a ouvert un monde…

Un de mes morceaux, « Viens voir le Docteur » de Doc Gynéco, parce que Fucking Doc Gynéco mec. Il a fait un petit showcase à la Bellevilloise, c’était légendaire. C’était pas forcément la meilleure performance de MC du monde mais il était 2h30 du mat’ et c’était en feu. Tout le monde backait toutes les paroles.

Oxmo, « Toucher l’horizon » parce que le texte est fou. C’est un des textes qui m’a le plus marqué.

J’écoute des trucs sud-américains aussi. Un truc que j’aime bien c’est Hector Lavoe, « El cantante ». C’est un des morceaux de base de la culture sud américaine.

Sinon, je passe des heures sur youtube à écouter des trucs de rock progressif estonien des années 70. Les mecs c’était des fous. J’y arrive surtout par des samples, surtout The Alchemist, qui est un digger énorme. Et après, je me perds sur Youtube toute la nuit.

Avec Phases Cachées en première partie de Deluxe à l’Olympia le 19 novembre et en tournée un peu partout en France.


Avec Blanka il y a des choses qui se préparent mais pour le moment chuuuuut.
En attendant, vous pouvez toujours soutenir le projet sur Kiss Kiss Bank Bank jusqu’au 31 Octobre.

Un petit bonus pour finir :
On a donné 7 mots à Cheeko pour nous faire une petite impro.
Voila en images ce que ça donne.

Enregistrer