Tom Terrien et un piano pour 10 Years

La première fois que j’ai entendu du Tom Terrien, je sais pas trop pourquoi, je suis passé très vite à autre chose, je ne me suis pas laissé prendre au jeu et j’ai tracé ma route.

Quelques temps après ce premier essai, le jeu des relations et les mails promos font que je me retrouve à nouveau face à un album signé de sa main. Je vais pas rester sur la première impression et tenter l’aventure une nouvelle fois. Et il peut sourire, je ne regrette pas le deuxième essai, au contraire…

10 years - tom terrien

Me voilà donc dans ce nouvel album : 10 Years. Un opus dans lequel on n’entre pas, mais qui vient nous entourer avec des sonorités aériennes, voire éthérées. Les synthés et les pianos jouent les uns à côté des autres avec un certain sound design. Des oiseaux au loin ? Bah, c’est l’été avec la fenêtre ouverte. Nuit ou jour, on laissera chacun se faire sa propre idée. Une chose est sûre, Tom prend un malin plaisir à n’utiliser qu’un piano. Armé de ses touches noires et blanches qu’il parvient à donner naissance à des morceaux atmosphériques. D’autres se rapprochent de cLOUDEAD avec la présence de Julien Barbagallo.

Arrivé à la fin de l’album, il ne faut pas longtemps pour comprendre que Tom a voulu placer le piano au centre d’un carrefour de sons plus ou moins poussés dans des univers musicaux. On passe sans transition d’un morceau ambient à des choses plus urbaines et rude avec pour seul guide les cordes de ce piano qui deviennent autant de fils d’Ariane dans tout cet espace que dégage l’album. L’idée de base est donc réussie et, je l’avoue, j’ai replongé dans la discographie du monsieur pour comprendre ce que j’avais zappé.


Tom Terrien
FacebookSoundcloudBandcamp