THUNDERCAT – « BUS IN THESE STREETS »

Depuis que je suis critique musical pour Trend Hustler, j’écoute pas mal de sons.
Je dois avouer que j’ai été recruté sur le tas, sans avoir à fournir de diplômes ou à étaler mes compétences.
TH malgré son image de marque étant très peu regardant sur le CV.
Du coup depuis quelques temps je m’improvise, j’éclos à la face du monde…
J’apparais dans les diners, coiffé par le vent, avec une coupe et un cigare, et tout le gratin me congratule, me demande « alors, qu’avez-vous pensé de l’album de machin » et je réponds inévitablement « c’est de la merde » avec un air dédaigneux, suffisant et, bien sûr, professionnel.
Les chuchotements et les messes basses font le reste.
Dans ce poulailler qu’est le milieu de la musique, on m’écoute.
Mes avis font office de guillotine.
Des têtes tombent sur un mouvement de mon index.
Bref.
Thundercat vient de sortir le morceau « Bus in the street » chez Brainfeeder et c’est pas mal du tout.
Est-ce de la Soul ?
Je ne sais pas.
En tout cas ça s’écoute très bien.
La fiche de présentation que nous avons reçue dit « ce morceau est une sorte d’ode satirique sur notre dépendance à la technologie ».
Va savoir.
Pour cela il faudrait que je comprenne l’anglais.

Peut-être que le chanteur fait de la pub pour Mc Donald pendant les 2 minutes 28 que dure la chanson, je ne saurai pas vous dire.
Anyway.
On a l’impression en écoutant ce type de musique, d’être un peu fonssedé, d’être à la cool chez soi en train de paresser sur le canapé, avec des idées noires mêlées à des arcs en ciel, la bouche pâteuse et les chaussettes qui trainent.
Voilà pour la scénographie.
Je ne saurais pas dire quelles sont les inspirations.
Pas Alain Souchon en tout cas du moins je ne pense pas.
En fait, je sais pas je voudrais pas dire de conneries, si ça se trouve le mec est fan d’Alain Souchon.
La page Wikipédia est tellement maigre que je galère à écrire ce putain d’article.
Bon dans tous les cas écoutez, si ça vous plait, c’est bien, sinon tant pis.