INTERVIEW : La Calle Negra – Les monochromes de Crudo !

crudo-temor-aranas

Bogotá capitale de la Colombie, est une ville connue pour ses artistes de la calle. Niveau street art, elle compte pas moins de 5000 murs légaux, je crois qu’on peut retrouver toutes les nuances pantone et de loin ! Au milieu de cette overdose de couleurs, on a rencontré Crudo et son style minimaliste, un acteur principal de la scène graffiti bogotaise qui fait bouger les murs avec son crew APC !

Quand as-tu commencé à graffer, et comment en es-tu venu à t’intéresser à l’univers du Graffiti ?

J’ai commencé à graffer il y a plus plus ou moins 10 ans. J’ai toujours aimé dessiner et peindre, mais tout a changé quand j’ai connu le graffiti par le biais d’un ami au lycée. Depuis les lettres sont devenues les protagonistes de mes dessins et de ma vie.

crudo-temor

Ton blase c’est « Crudo », qu’est-ce que ça veut dire ?

crudo-color

Crudo ça veut dire « cru » en espagnol, mais plus que le sens, ce qui m’a amené a choisir ce mot comme pseudo c’est la composition et la structure de ses lettres.

Quels sont tes artistes référence en matière de graffiti ? J’aime beaucoup le travail de CLEON PETERSON, KIDULT et les lettrages de AUGUR. Parmi mes amis du crew APC j’aime particulièrement le travail de ENE ENE (Chilie) et Osley (Mexique).

Quels sont tes influences, tes inspirations ?

J’essaie de m’inspirer de tout sauf du graffiti lui-même ou du street art. Je préfère observer des pochettes de cds, des affiches dans la rue ou des vieilles peintures publicitaires. Je puise également mon inspiration dans la nature, l’eau, les plantes, le corps humain, et je tente de refléter ça dans mes lettres.

Dans les rues de Bogota qui sont connues pour être colorées, tu tranches avec ton style monochrome, c’est une volonté de ta part ?

ANIMALEZ PRENDIENDO CASTILLOS – CRUDO x ENE ENE from Camila Camacho. on Vimeo.

Il y a quelques années je me suis lassé de la couleur, pas seulement dans la peinture mais dans bien d’autres aspects de la vie. Ce n’est pas qu’une question esthétique, c’est devenu psychologique. Je recherche l’économie de l’image, dire le plus avec le moins possible.

Est-ce que tu peux nous décrire en quelques mots le crew APC (Animales Power Crew)? Quel est votre rôle sur la scène du Street Art bogotanais ?

saga3

APC est un crew international de graffiti et de street art auquel j’appartiens depuis quelques années. L’objectif du crew n’est de promouvoir rien ni personne en particulier. On est juste un groupe d’amis qui aime sortir dans la rue pour peindre, que ce soit du tag ou des fresques. Il nous arrive d’organiser des expositions ou des événements durant lesquels on floque des t-shirt (sérigraphies, lithographies), etc.

Tu travailles souvent en collaboration avec Saga Uno, vous avez fait quelques pièces ensemble, est-ce que dans un futur proche vous pensez monter un projet en lien avec le graffiti ?

CRUDO & SAGA. « La Liga de la Justicia ». from Camila Camacho. on Vimeo.

En ce moment non. Il y a quelques années j’ai beaucoup peint et travaillé avec Saga, ce qui a forgé une belle amitié au-delà du cadre du travail. Actuellement, Saga se consacre à son projet personnel VOLKETA et pour ma part je me consacre au tatouage.

 

Est-ce que tu travailles sur des gros blocks pour créer une visibilité épidémique, du genre messages subliminaux  ?

la-lluvia-y-el-tiempo5

8c4e7ddecfb739ef5c33c55621b27630_xl

J’aime peindre de grands formats, des lettres lisibles de loin. Bogota est une ville très graffée, où il y a de plus en plus de graffitis, mais en même temps je crois qu’indépendamment de qui peint ou de ce qui est peint, tout finit par se perdre dans la masse.

Est-ce que tu pourrais partager avec nous un des sons que tu écoutes quand tu travailles ?