Les Nuits Fauves de La Chica

LA Chica - Oasis (4000 x 4000)
Mon chat est bilingue espagnol/français, on se parle régulièrement en espagnol cada día de tout et de rien… D’ailleurs la dernière fois elle était au coin du feu, sur son fauteuil Louis XIV inspiration patte-de-velours, elle me dit : « ¡hay que escuchar eso chica! Este sonido me gusta mucho… chica te hablo, ¡escuchame! »

Bon parfois, elle est un peu tyrannique, mais je décidais quand même de jeter une oreille dessus histoire de…  parce qu’elle n’avait pas mauvais goût la Katoune, c’était pas du gato easy pour sûr, faut lui pardonner ses péchés ! Que ceux qui n’ont jamais griffé lui jette la première croquette !
Bref, elle me fait mater un premier clip de cette étrange Chica sortie des peintures fauves et naïves avec son bel accent espagnol posé sur des sons électro pop. Quelques notes de piano dénudées, une entrée en matière classique, simple, plus simple qu’el gato c’est certain !

Ni une ni d’eux elle me sort toute sa bio « Et tu sais qu’elle chantait dans le groupe 3Somesisters (je traduis parce qu’on ne va pas s’en sortir). Pour ceux qui ne connaitraient pas, c’est un mélange de polyphonie (3 chanteurs dont la Chica), de jazz, de pop électro, de world music… un univers rempli de miroirs qui brillent, d’inspirations folkloriques, urbaines, c’est chaud et moderne !

Au coin du feu en somme… comme avec La Chica et son folklore latino-américain mêlé à la culture occidentale classique. À travers l’EP Oasis l’artiste franco-vénézuélienne aux visages multiples, nous embarque avec des touches de Braques, Picasso, Frida, dans un délire textuel, visuel, entre collages et bribes de soi imaginé, images-nées de rêves enflammés du désert, de prière percutante (El Rezo) ! On te suit La Chica…

Je dois dire que ça nous obsède un peu, comme les rythmes tout aussi lancinants du morceau Be Able (cette fois en anglais)… on a envie d’entrer en pèlerinage pour quelques sessions acoustiques avec La chica, ça colle bien !
Mon chat me dit : « Ta gueule, tu veux pas plutôt la voir en live le le 9 février là, au lieu de souler avec tes élans lyriques à deux balles ! »
Moi différentiée : « Eh Oh là, calme ta pâté là, ouais je vais y aller mais sans toi, c’est fini nous deux, et t’auras rien pour nos 1 an si tu continues sale gosse ! »
Enfin bon, ce clip n’aura pas fini de me rendre guillerette. C’est un peu une petite bête étrange et jolie qu’on aime observer les soirs de pleine lune parce que ça scintille… ouais, ouais allez-y ! Avec votre minet s’il le faut !

Vous aimerez peut être aussi...

1 Réponse

  1. 27 février 2017

    […] La Chica, elle est végétarienne depuis 16 ans, ma Katoune l’en remercie… -si vous avez suivi l’épisode précédent, mais suivez bordel !  – Pendant que j’essayais de replacer mon steak de lentilles qui […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.