Suce ma plume #9

IMG_7267

Inspire par le nose, tu sens ?
Ca sent le risque, le danger, la menace.
La mort derrière son rideau
Sourit comme un bon vieux requin
Elle était là avant ? Je sais pas.
Pas vue, elle est discrète tu sais.
A moins que j’y ai pas fait attention
Un parfum de souffre, de calme avant la tempête…
Ca réveille les lions, non ?
Comme un bon café.
Qui va y passer ? Ton fils ? Ta fille ?
Tic tac, tic tac
Je t’attrape par le col et je t’emballe
Tic tac, tic tac
Sur le bout de ma langue, un peu de poison
Tic tac
Pour qu’on voyage dans le même wagon
à destination de la maison d’arrêt
d’arrêt de ton émission

Et tous les jours où tu es en vie,
une petite bête perchée
sur ton épaule
Te dit que tu te feras dessouder
Qu’on finira ta bouteille
Jusqu’aux dernières gouttes
Et les doigts crochus de la mort s’entortillent
Telles des boas autour de tes jambes
Attrapent ton cœur et le pressent comme un citron
Inspire par le nose.
Est-ce que tu sens l’air vivifiant face à la mer qui gronde,
Du fond de ton bunker sur une plage de Normandie
Tu gaves tes poumons d’air iodé
Et tu te repasses l’histoire du monde.
Ca réveille les lions, non ?

Vu de loin, la menace est diffuse
La télé diffuse
Les macchabées encore fumants

Un cheveu de mon fils plane au-dessus de la ville en feu
Un sourire de ma meuf s’efface devant la sentence du sultan.

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Partage
Hide Buttons