The Night Day – Keffer

La première fois que j’ai entendu parler de Keffer c’était lié à mon activité favorite.
LE PORN.
C’était il y a quelques années maintenant. J’étais encore jeune et svelte et Keffer venait de publier une photo sur le TAG PARFAIT.
C’était la grande époque des Parfaites.
Un genre de Playmates à la française. Sans artifice. Naturelles.
Je m’intéressais à ces jolis modèles photographiés mais comme toujours j’aime bien fouiller un peu et j’aime bien cliquer sur le nom du photographe.
Ce jour-là, c’était Keffer. Le modèle, Lola.

lola par keffer

Et son travail était fait de bien plus que de jolies demoiselles au corps exposé.
Il avait aussi un autre projet.
LE PROJET.

The Night Day.

 

Je revenais de temps en temps jeter un œil au travail du monsieur, mais je suis un homme du 20ème siècle. Même si j’aime la vie 2.0, je préfère ce qui est tangible.
Un jour donc au détour d’un gazouillis je découvre que Keffer lance des préventes pour un livre.
The Night Day.

couverture night day

Enfin ces belles images à toucher.
3 clics plus tard la précommande était faite et l’attente fut longue. Et enfin il arriva entre mes mains.
Le papier est doux. Ça sent bon l’encre et le neuf.
Et quel plaisir pour les yeux.
Et là tu te dis » mais il nous emmerde, on comprend rien, et en plus il ne montre rien » Ouais.
D’une, je m’en bats un peu les roustons.
De deux, ta mère t’as jamais appris la patience ?
Donc tu te calmes.

The Night Day pour moi, c’est un peu les meilleurs moment de Paris Dernière (à la grande époque) en photo. Mais aussi il y a du « Up and Down » de Marc Rivière, et une impression de « Cocktail Party » de Joël Meyerowitz.

C’est surtout la faune nocturne parisienne sous toutes les coutures.
Du beau, du moche, du trash, du WTF, et surtout en noir et blanc.
Parfois on dirait qu’il a juste sorti un vieux jetable en soirée, avec un flash dégueulasse.
Mais… ça passe.
Parce que ça s’y prête. Et surtout parce qu’il est là au bon moment. Là où ça se passe.

Ça a une autre gueule que les photos Tillate dans un bar à touristes à Saint Michel.
Il y a beaucoup à voir.
À y découvrir.
Une faune je le répète.
On y croise des inconnus, des Laurent Garnier, Terry Richardson, Dita Von Teese ou encore Miles Cyrus.
Mais surtout ça se passe dans des clubs, dans des bars, dans de soirées privées, dans des soirées SM, des partouzes.
Tout y passe.


Beaucoup pourraient trouver que la plupart des photos sont vulgaires.
En un sens oui.
Sûrement.
Mais je pense qu’il y a surtout un peu de jalousie.
Pourquoi tous ces gens étaient dans ces soirées et pas toi ?
Jalousie.
Excitation aussi.
Car au-delà de la fête, il y a tous ces corps dénudés.
Sensuels et bandants.

Keffer a définitivement des nuits plus belles que nos jours.

Pour acheter le livre et la bande son qui va avec
Pour te rincer l’œil à l’œil