NINJA TUNE, 20 ans, encore pleins de dents !

Ninja Tune, le prolifique label anglais vient de fêter ses 20 ans. Certains disent qu’il a perdu de sa superbe, que ses sons ont vieilli et qu’ils n’arrivent pas à se renouveler, a contrario du label Warp par exemple…
Et il est sûr que Warp garde un temps d’avance avec des artistes comme Flying Lotus, Gonja Sufi, Born Ruffians, Bibio, Rustie, Hudson Mohawke, Harmonic 313, Africa Hitech ou encore Grizzly Bear. Mais il suffit de se pencher sur le dernières signatures du label au Ninja et de ses sous-division Big Dada (hip hop, grime & urbain moderne..) et Counter Records (plus orienté pop rock) pour se rendre compte qu’ils ne sont pas en peine.
Il y a quelques années déjà, on les avait vu signer Daedelus, Dwight Trible, Ammoncontact, Busdriver… et autres fleurons de la scène californienne, qui venaient trouver leurs places aux côtés d’autres avant-gardistes tels que cLOUDDEAD, Sixtoo, The Bug ou encore Airborn Audio.
Les dernières sorties ici continuent leur exploration sonore et sonique. Lorn et le label Brainfeeder (label de Flying Lotus), Eskmo, fer de lance du renouveau dubstep, Toddla T, producteur de « wonky dancehall » à la réputation grandissante, Andreya Triana, qui agite la webosphère avec son album produit par Bonobo
Du côté de Big Dada, on a vu débarquer Antipop Consortium,  XRABIT & DMG$Thavius BeckJammer, Dels (produit par un des membres de Hot Chip, à (re) écouter dans le « Have a Nice Day » d’hier), ou encore, tout récemment Offshore et Bang On!, tous artistes en devenir, respectés dans leurs milieux pour leur créativité et/ou leurs prises de risques artistiques.
Quant à Counter Records, entre The Heavy, Pop Levi, The Death Set, Cougar ou encore Spokes, il est promis à un avenir radieux (tant que l’industrie du disque le permettra)
Sans compter les figures de proue du label que sont Amon Tobin, Cinematic Orchestra, Kid Koala, Roots Manuva ou autres Herbaliser & DJ Vadim, moteurs du back catalogue, au minimum !
Alors qu’on se le dise,  ceux qui croient le Ninja mort peuvent ravaler leur langue, il faut juste creuser un peu dans leur catalogue, et sortir de l’image « trip-hop » dans laquelle on l’a enfermé.

Le but de ce post n’est pas de faire une énième biographie de Ninja Tune ou de ses derniers artistes. Non, laissons les journalistes s’occuper de ca.
Je vais juste vous proposer quelques uns de derniers clips ou remixes sortis récemment, majoritairement présents sur le beau coffret anniversaire « Ninja Tune XX », afin que vous vous fassiez vous-même une idée de la santé de la bande à
More & Black [NDLR : créateurs du label].

 

Et en petit cadeau en bas du post, deux mini-mixes en free download réalisés par DJ Kentaro (certainement le meilleur DJ du monde) et Eskmo.

Enjoy !

ESKMO : Cloudlights
Réalisation : Dugan O’Neal
Extrait de l’album « Eskmo », chroniqué sur Mowno.

NB : Autre clip très intéressant : « Lands and Bones » (Warp Records) à visionner ici

THE BUG
: Catch a Fire (feat. Hitomi from King Midas Sound)
Réalisation : Niall O’Brien


EMIKA
: Drop The Other
Un beau remix destructuré de Daedelus est écoutable ici


BANG ON !
: Hands Hi
Réalisation : Goetz Werner


ROOTS MANUVA
: It’s On
Réalisation : Ben Newman


OFFSHORE
: Jen At The Station
Images éditées par Ghin, avec l’aimable autorisation de Skydance Europe

SPOKES : We Can Make It Out
Réalisation :
Dan Lowe

 

 

 


MINI MIXES EN FREE DOWNLOAD


Ninja Tune XX : DJ Kentaro mini mix
DJ Kentaro – Ninja Tune XX Mix by Ninja Tune XX

Ninja Tune XX : Eskmo mini mix
Eskmo – Ninja Tune XX Mix by Ninja Tune XX